L'incertitude de la prévision de cyclones tropicaux

La création d'un cône d'incertitude » Les erreurs de prévision de trajectoire des jours 1 à 5

Une autre façon d'examiner l'incertitude inhérente des trajectoires prévues de cyclones tropicaux consiste à calculer l'erreur moyenne pour divers délais de prévision. Examinons une autre représentation graphique des erreurs moyennes de trajectoires sur le bassin atlantique.

L'animation ci-dessus montre les erreurs moyennes de trajectoires qu'a calculées le NHC pour divers délais de prévision, pour le point de prévision de Charleston (Caroline du Sud). Les cercles de couleur représentent l'étendue de l'erreur moyenne des trajectoires correspondant à chaque période de prévision.

Imaginez un ouragan qui arrive du sud-est et qui devrait toucher la côte à Charleston (Caroline du Sud) le jour 5. Notez que l'erreur moyenne des trajectoires le jour 5 couvre une grande zone qui s'étend du nord-est de la Floride jusqu'aux bancs extérieurs de la Caroline du Nord, le long de la côte. Cette situation pourrait se terminer de deux façons :

  1. L'ouragan touche la côte et poursuit sa course à l'intérieur des terres;
  2. L'ouragan reste au large, dans l'océan Atlantique Ouest.

À mesure que le délai de prévision raccourcit, l'erreur moyenne des trajectoires s'amenuise au-dessus de Charleston, si bien sûr cette ville reste le point d'arrivée du système. La prévision du jour 3 possède une erreur moyenne de trajectoires d'environ 100 milles marins, à partir de la position prévue. L'erreur moyenne des trajectoires continue de s'amoindrir à mesure que nous nous approchons de la période de veille et d'avertissement.