L'incertitude de la prévision de cyclones tropicaux

La prévision de l'intensité de cyclones tropicaux dans le bassin atlantique » Les erreurs de prévision d'intensité du jour 2

Examinons les prévisions officielles d'intensité du NHC pour le bassin atlantique, entre 2008 et 2012. L'histogramme ci-dessous montre la distribution des erreurs d'intensité prévue pour la période de prévision de 48 heures. L'axe horizontal indique l'erreur sur la vitesse du vent en nœud. Une valeur de zéro coupe l'abscisse en deux. À gauche figurent les intensités prévues trop faibles et à droite, les intensités prévues trop fortes.

Erreur de prévision d’intensité de 48 h entre 2008 et 2012 (NHC) dans le bassin atlantique.

Question

Selon ce graphique, le prévisionniste a-t-il tendance à surestimer ou à sous-estimer l'intensité d'un cyclone tropical? Veuillez choisir la meilleure réponse.

La bonne réponse est b.

Notez que la fréquence des erreurs montre un léger biais positif (à droite du zéro). Cette asymétrie laisse penser que le NHC tend à errer vers la surestimation de l'intensité des cyclones tropicaux pour la période de prévision de 48 heures. En revanche, quand la prévision du NHC erre fortement, l'intensité prévue tend à être trop faible en raison de la difficulté à prévoir une intensification rapide. En général, en ce qui concerne l'intensité, les erreurs sur la prévision des jours 2 à 5 du NHC restent de l'ordre d'une catégorie, selon les vents de l'échelle de Saffir-Simpson pour les ouragans. Pour certaines parties des États-Unis et des Caraïbes, il est préférable de se préparer à affronter les impacts de la catégorie juste au-dessus de celle que prévoit le NHC, et ce, en raison de la difficulté à prévoir l'intensification rapide d'un système.

Veuillez choisir une réponse.